Grève des éboueurs

mercredi 03 octobre 2012 - 22:51

Veuillez trouver ci-joint le courrier adressé par M. ESCOULA, Président de la Communauté de Communes de la Save au Touch, aux habitants des 8 communes.

Ne connaissant pas l'évolution de la situation, la municipalité met à votre disposition des containers supplémentaires sur la place du village.

Voici le contenu de la lettre que vous pouvez télécharger dans cet article :

"Madame, Monsieur,

Vous avez constaté que depuis lundi 1° Octobre 2012 vos bacs de déchets n’ont pas été collectés par le service de la Communauté de Communes de la Save au Touch.

A l’initiative de certains représentants syndicaux, 17 agents ont, lundi matin 1° Octobre, formé un piquet de grève devant le site du service de collecte, empêchant les non-grévistes de prendre leur travail de collecte.
2 revendications motivent cette grève :
- Faire Bénéficier le personnel de tickets-restaurant.
- Envisager le processus de titularisation pour 3 agents contractuels.

Les élus de la Communauté de Communes, lors de la réunion de négociation avec le personnel, le 27 Septembre 2012, ont exprimé la position suivante :

1 - Concernant les tickets-restaurant, dont le principe repose sur une participation financière de l’employeur à hauteur de 50% sur la base d’un montant exonéré de 5.29€, il a été précisé que la collectivité offrait aux agents les moyens matériels de pouvoir se restaurer.  Très peu sont intéressés pour la restauration collective. La revendication repose sur le fait de pouvoir bénéficier d’un complément financier journalier de 2.65€, ce qui, pour l’ensemble du personnel, correspond à une dépense supplémentaire annuelle estimée à  40 200 €.  A titre de comparaison, ce montant correspond à 1% supplémentaire sur la taxe d’ordures ménagères.

2 - Concernant les 3 agents contractuels, les élus ont toujours dit aux représentants du personnel qu’une étude de l’organisation et du fonctionnement des tournées actuelles était nécessaire pour étudier cette demande. Cette étude est en cours, elle doit se terminer fin Octobre. Il ne s’agit donc pas d’une fin de non-recevoir, mais bien d’avoir tous les éléments pour justifier ce besoin.

Au terme de cette réunion, le personnel du service, majoritairement, a reconduit son préavis de grève pour le lundi 1° Octobre.

Il nous paraît important de vous préciser les conditions de fonctionnement de ce service. Les agents qui collectent les déchets sur le périmètre de la Communauté de communes ont un salaire moyen mensuel net de 1 550€ (dans une fourchette allant de 1 370€ à  1 713€) travaillant de 6h à 13h avec une pause de ¾ h en milieu de période de travail. Ils bénéficient, pour certains de 42 jours de congés, pour d’autres de 32 jours. La différence est due à leur statut d’origine. Par ailleurs, la seule exigence est le permis poids-lourds pour les chauffeurs uniquement.

Bien que le point d’indice de la fonction publique qui sert de base à toute augmentation automatique collective des salaires soit gelé depuis 3 ans, la plupart des agents ont vu leur salaire augmenter par changement d’échelon ou de grade.

On ne peut faire fi de plusieurs contraintes actuelles auxquelles les employeurs publics doivent faire face :

- Le nombre grandissant  de personnes au chômage dans nos communes qui ont besoin des prestations de nos services sociaux
- La diminution  régulière et annuelle des dotations et subventions de l’Etat et des autres collectivités publiques, obligeant les communes et les intercommunalités à trouver de nouvelles solutions d’économie pour rendre un service identique à la population sans augmenter les impôts locaux.
- Le maintien d’une justice sociale et salariale, avantages sociaux compris, entre agents d’une même catégorie d’emploi.
Les élus sont ouverts à toute discussion avec leurs employés, ils sont disponibles pour toute négociation raisonnable, à la condition préalable  que les non-grévistes ne soient pas empêchés de travailler.

Il est possible que cette situation perdure plusieurs semaines. C’est pourquoi nous vous demandons, lorsque votre habitation le permet, de trouver un stockage individuel d’attente de façon à ne pas encombrer les trottoirs ou la voie publique.
Pour ce qui concerne les situations d’urgence, maisons de retraite, crèches, restauration scolaire, des solutions spécifiques devront être trouvées dans l’attente d’une solution à cette situation.

Nous comprenons les difficultés  qu’entraîne, pour vous, cette situation, mais il ne peut être envisagé de se faire dicter notre conduite par une vingtaine d’agents qui, peu conscients de la situation économique et sociale actuelle, ne regardent que l’augmentation de leurs avantages.

Dès qu’une évolution de la situation sera possible, des informations nouvelles vous seront transmises par l’intermédiaire des sites « internet » des communes, de l’accueil des mairies et du service de collecte à la Communauté de Communes, pour vous indiquer de quelle manière reprendront les collectes.

Regrettant une telle situation, mais comptant sur votre compréhension, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.

 

Pour les élus de la Communauté de communes,
Le Président
Louis ESCOULA"

 


Mairie de Sainte Livrade
1 route des Paguères, 31530 Sainte-Livrade
Tel : 05.61.85.64.90
Fax : 05.34.52.97.01
Horaires
Ouvert au public

Lundi : 15h à 19h
Mardi : 9h à 12h30
14h à 17h
Mercredi : 9h à 12h30
14h30 à 19h
Jeudi : 9h à 12h30
Vendredi : 9h à 12h30