Découvir Paris

jeudi 10 novembre 2016 - 00:00

 

Il ne s’appelle pas Eugène de Rastignac ; il n’a pas dit ‘à nous deux Paris’ du haut du Père-Lachaise.

Il s’appelle Geoffrey, habite notre village  et  nous raconte ses deux jours de visite dans la capitale, à l’invitation de Madame Iborra, députée de notre circonscription. Ajoutons qu’il est modeste car il est très bon élève, sauf en arts plastiques.

 

Les lecteurs voudront savoir qui tu es. Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Geoffrey, Gaborit, j’habite à Sainte-Livrade, j’ai onze ans ; et je suis en sixième. Je suis assez bon élève, sportif. Je fais du rugby à l’Isle Jourdain.

Tu as d’autres loisirs ? Tu aimes lire ?
Oui, j’aime lire et je lis pas mal.

Quel genre de livres ?
Des séries.  Le royaume de feu, Zarf le troll, Animal tatoo,. Voilà, c’est les trois séries que je lis.

Et je sais que tu fais du vélo puis que c’est ton moyen de transport ?
Sauf pour aller au collège. Je vais à Cadours. Avant Maman allait chercher mes frères parce qu’ils finissaient plus tôt. Mais avec la dernière heure, personne ne peut venir me chercher. Alors je prends le bus.

Comment s’est-il fait que tu as participé à ce voyage ? Et les autres enfants ?
J’ai participé parce que j’ai été appelé par la maire ; j’étais le seul de la commune dans la tranche d’âge. Sinon, les autres c’était soit la même chose que moi, soit des représentants d’école, des représentants de CMJ.

Alors on t’a posé la question et tu as dit oui ?
Ben oui, parce que je n’étais jamais allé à Paris. C’était l’occasion de découvrir Paris.

Alors le voyage ?
On a mis six heures. On est parti à cinq heures du matin, en TGV et on est arrivé vers onze heures et demie, en passant par Bordeaux. Il y avait pas mal d’embouteillages autour de la gare Montparnasse. On est monté en bus et on est allé au restaurant.

Directement ?
Oui, directement.

Vous avez bien mangé j’espère ?
Oui. Steack haché frites et mousse au chocolat.

Vous étiez encadrés par qui ?
Il y avait des parents, une qui faisait garderie, d’autres et Philippe qui était l’animateur principal.

Les autres garçons et filles, ils étaient de ton âge ?
Il y en avait un quand même qui était au lycée, beaucoup au collège et on était six ou sept de la même tranche d’âge. Normalement on aurait dû partir en CM2, l’année dernière ; mais le voyage a  été reporté à cause de la grève des trains et des inondations.

Vous êtes arrivés à la gare, vous êtes allés manger. Et après ?
Paris, donc. On a visité Paris à pied. On est parti du restaurant à pied pour visiter.  On a visité tout le coin, jusqu’à l’Assemblée Nationale.  On a vu une espèce d’obélisque très haut,  la pyramide du Louvre. La pyramide du Louvre, je la croyais trois fois plus grosse. Mais  c’est tout petit. En fait quand ils la prennent en photo c’est par en-dessous, ça donne l’impression de grandeur ; mais quand tu la vois, elle n’est pas si haute que ça.

On est arrivé à l’Assemblée Nationale vers cinq heures. Ensuite on a pris le bus pour aller à l’auberge. Et là on a tous pris notre douche. Ensuite on est allé manger au self de l’auberge . Ensuite on a fait une veillée et on est allé au lit.

Où était-elle cette auberge ?
Je sais que c’était dans le 12ème ou le onzième. Je ne sais pas ; je me suis endormi dans le bus. C’était l’auberge de l’Assemblée Nationale.

C’est ce jour là qu’on vous a expliqué l’histoire de l’Assemblée Nationale, que vous avez assisté à des débats ?
Alors, ce jour là, on a visité l’Assemblée Nationale et on nous a expliqué avec un petit film. Après on a visité, mais on n’a pas pu visiter grand-chose parce qu’il avait un débat. On a pu voir ce qu’il se passait à l’intérieur. On a eu cinq minutes de droit pour voir. Mais il n’y avait pas grand monde. Juste une vingtaine de députés. On était tout en haut. La deuxième fois, il y avait tout le monde, c’était plein.

Le sujet, c’était quoi ?
Il y avait des questions au gouvernement. Ca parlait d’un truc bizarre, j’ai pas tout compris.

C’était intéressant ? Ca a duré longtemps ?
La première fois, ça a duré cinq minutes. Après le lendemain on a pris le petit déjeuner à l’auberge. Ensuite on a fait la ballade en bateau. On a vu la tour Eiffel, on a visité tous les ponts, on a vu le musée de l’Orange (1)  – je crois . Il ya des ponts qui célèbrent certaines choses. En gros, je crois qu’il y a trente-sept ou trente-huit ponts à Paris, sur la Seine. On a vu la plus petite maison de Paris. Elle est toute migne comme ça avec deux fenêtres. On l’appelle la maison de Voltaire ou quelque chose comme ça (2).

 Après, on est parti au restaurant. Ensuite on a marché jusqu’à l’Assemblée Nationale. On est entré, on a passé tous les portails de sécurité ; pour poser les affaires et tout. Et puis tu rentres. On va tout en haut et là, il faut s’assoir. En bas, il y avait le Président de l’Assemblée Nationale, celui qui dirigeait, le Premier Ministre, les députés, Madame Iborra, celle qui  nous y a envoyé et après tous les autres, ministres et députés. Alors ça a débattu sur des choses. J’ai pas trop compris là non plus. C’est là que ça parlait de Belfort. Je sais pas. Parce que quand ils parlent, on n’entend pas trop.  Il y a des baffles sur les côtés en haut. Mais c’est  pas ça : on n’entend pas trop. Après on est parti pour la gare ; on a attendu petit moment, le temps que le train arrive. Et on est arrivé à minuit. Et le lendemain, fallait reprendre l’école.

Vous avez vu Madame Iborra ou pas ?
Oui, oui.  Elle nous a donné un stylo de l’Assemblée Nationale.

Tu peux frimer à l’école, alors ?
Boh, c’est un feutre marqué AN. Elle nous a serré la main et on a même fait une photo avec elle, le premier jour. Dans le jardin des 4 colonnes à l’Assemblée Nationale.

Ton impression générale sur Paris ?
 C’est très grand, on va dire ; assez impressionnant ; il y a de grands monuments : je vois par rapport à là où on habite, c’est géant !

 

Et la pollution ?
La pollution ! Si je me suis senti sale et quand j’ai pris ma douche, ça m’a fait du bien.

[1] Musée de l’Orangerie
[2]  La plus petite maison de Paris se situe rue de la Grange aux Belles. Celle dont parle Geoffrey est située quai Voltaire ; elle a longtemps été considérée comme la plus petite de Paris

 

 

 


Mairie de Sainte Livrade
1 route des Paguères, 31530 Sainte-Livrade
Tel : 05.61.85.64.90
Fax : 05.34.52.97.01
Horaires
Ouvert au public

Lundi : 15h à 19h
Mardi : 9h à 12h30
14h à 17h
Mercredi : 9h à 12h30
14h30 à 19h
Jeudi : 9h à 12h30
Vendredi : 9h à 12h30