Aucun évènement dans l'agenda

Donnez une deuxième vie à vos déchets verts

jeudi 02 avril 2020 - 00:00

Donnez une deuxième vie à vos déchets verts

Le printemps est là et durant cette période de confinement liée à la crise du coronavirus, de nombreuses personnes se retrouvent à faire du jardinage mais ne peuvent apporter leurs déchets en déchèteries puisqu’elles sont fermées. Il existe pourtant des moyens de les recycler facilement et efficacement au jardin, tout en protégeant le sol et en favorisant la biodiversité.

De nombreuses personnes pensent qu’il est possible de brûler à certaines périodes de l’année mais c’est faux (circulaire du 18/11/2011 relative à l’interdiction du brûlage des déchets végétaux). On n’a pas le droit de brûler ses déchets végétaux ; cela crée de la pollution atmosphérique. La règle est très claire.

Il est également interdit d’aller les déposer dans la nature, au bord d’un chemin, d’une route ou d’une rivière.  Cela pose des problèmes non seulement de pollution visuelle, mais aussi de qualité de l’eau, car en se décomposant en grande quantité, les déchets verts peuvent polluer. La tonte de pelouse laissée en tas produit du méthane, un puissant gaz à effet de serre, ainsi que des jus toxiques et acidifiants. Et il ne faut pas oublier que quand on jette, c’est toujours chez quelqu’un, que ce soit un espace public ou un terrain privé. 

 

La solution la plus simple est la tonte « mulching ». On coupe finement l’herbe et on la laisse sur place. Si on n’a pas de tondeuse qui dispose de cette fonction, il suffit de tondre une première fois en laissant l’herbe coupée sur place, puis de repasser le lendemain pour la broyer. L’opération est très rapide.

Cela n’a que des avantages pour la vie du sol, qui se nourrit de l’herbe coupée, riche en azote. Le résultat derrière, c’est que l’herbe reste plus verte et qu’il y a moins de mousse et d’herbes indésirables. 

L’autre solution est de garder les tontes de pelouse pour la réutiliser ailleurs dans le jardin. Il faut la faire sécher une demi-journée au soleil. Puis on l’utilise pour pailler au pied des arbustes, par exemple, entre les fleurs ou bien sûr au potager. Cela permet d'éviter que des herbes indésirables ne poussent, tout en nourrissant la vie du sol, bénéfique pour les plantes. Le paillage évite enfin que la pluie ne forme une « croûte » à la surface de la terre.


Pour les branches coupées, si elles sont trop grosses et qu’on dispose d’un broyeur, c’est évidemment une solution. Sinon, on peut faire des petits fagots liés avec un fil de fer, que l’on place sous la haie. Cela fait des abris pour la biodiversité, qui commence dans son jardin ; les insectes peuvent y venir, comme les carabes, notamment, qui mangent les limaces, mais aussi les crapauds, les musaraignes, qui mangent les insectes indésirables.  Autre solution, on peut les faire sécher pour s’en servir dans la cheminée, si on en a une, ou pour allumer le barbecue.

Pour les petites branches, qui font le diamètre d’un doigt, on peut les broyer à la tondeuse, qui est un moyen très efficace. Elles sont ensuite nettement moins volumineuses et peuvent être placées sous la haie, en guise de paillis.Tout se décompose et rien n’est à jeter : ni les lauriers palmes, ni les lauriers sauces, ni les cyprès, ni les résineux en général, rien n’est toxique pour le sol et tout se décompose. Cela poserait problème si on mettait du résineux dix ans de suite au même endroit, mais dans le jardin, on a tellement de choses que ça n’arrive pas.  Ces résidus de taille de haie peuvent être eux aussi facilement broyés à la tondeuse et être utilisés pour pailler le sol.


Mairie de Sainte Livrade
1 route des Paguères, 31530 Sainte-Livrade
Tel : 05.61.85.64.90
Fax : 05.34.52.97.01
Horaires

Ouvert au public

Lundi : 13h45 à 18h
Mardi : 9h à 12h30
13h45 à 18h
Mercredi : 9h à 12h30
13h45 à 18h
Jeudi : 9h à 12h30
Vendredi : 9h à 12h30